Comment développer son film noir et blanc ?

PastTimesImages by Evy Moon sous licence Creative Commons.

Suivez ce tutoriel qui vous explique étape par étape comment faire !

Matériel nécessaire :

  • Un décapsuleur;
  • Des ciseaux;
  • Chronomètre;
  • Thermomètre (pour liquide);
  • Une cuve de développement;
  • Du révélateur (exemple : Ilford ID-11) à préserver à l’abri de la lumière;
  • Du fixateur (exemple : Ilford Rapid Fixer);
  • Bain d’arrêt [facultatif];
  • Agent mouillant [facultatif];
  • Une pièce totalement noire;
  • Une pellicule exposée.

Placement du film dans la cuve de développement :          

  • Éteignez la lumière et toutes autres sources de lumière.
  • Prenez le décapsuleur et ôtez la partie plate de la pellicule.
  • Enlever délicatement le film de la pellicule en prenant soin de le prendre par la tranche du film.
  • Coupez l’amorce (les premiers centimètres du film).
  • Découpez les coins (les deux angles droits au bout du film).
  • Insérez le début du film dans la spire.
  • Enroulez le film avec un mouvement de va-et-viens avec la spire.
  • Une fois complètement embobiné, coupez le film qui est fixé à l’axe de la pellicule.
  • Embobinez les quelques centimètres de film qui restent.
  • Placez la spire dans la cuve de développement.
  • Fermez votre cuve de développement.
  • Vous pouvez rallumer la lumière!

Ça y est votre film est chargé dans votre cuve de développement. Il faut maintenant développer votre film avec le révélateur.

Révélateur :

  • Prenez votre révélateur.
  • Effectuez le dosage nécessaire (cela dépend de votre cuve de développement et du révélateur). Exemple : pour une cuve patterson double spire avec un seul film chargé il faut 300ml de solution. Si on utilise du Ilford ID-11 comme révélateur on le dilue généralement en 1+1. Soit 150ml de révélateur + 150ml d’eau.
  • Vérifiez la température. Il faut qu’elle soit à 20° +/-2°. Ajustez votre temps de développement en fonction de la température. Un tableau de l’évolution du temps en fonction de la température est généralement fournis dans la boite du révélateur.
  • Une fois votre solution prête et à bonne température, ouvrez votre cuve de développement (ne dévissez pas le couvercle, ouvrez seulement le bouchon) et versez la solution de révélateur.
  • Lancez votre chronomètre (avant ou après avoir mis votre révélateur dans la cuve, ça n’a pas d’importance mais faites toujours de la même manière pour pouvoir ajustez le temps en fonction de vos résultats).
  • Durant la première minute retournez votre cuve 3 fois toutes les 10 secondes (le haut vers le bas, le bas vers le haut x3).
  • Après la première minute, retournez votre cuve 3 fois toutes les 30 secondes et tapotez ensuite votre cuve sur une table ou autre afin de déloger les éventuelles bulles d’air.
  • Continuez la dernière étape jusqu’au temps préconisé pour le développement de votre pellicule (généralement aux alentours d’une douzaine de minutes mais peu varié du simple au double en fonction de la dilution du révélateur notamment).
  • Videz la cuve immédiatement après que le temps préconisé soit atteint.

Bain d’arrêt (facultatif, vous pouvez passer directement à l’étape 4) :

Le bain d’arrêt permet d’user moins vite le fixateur en stoppant la réaction de la pellicule avec le révélateur (qui continue même après vidage de la cuve). Il est possible d’utiliser du vinaigre blanc comme bain d’arrêt (il faudra le diluer également).

  • Prenez votre bain d’arrêt (ou vinaigre blanc).
  • Effectuer le dosage nécessaire (cela dépend de la contenance de votre cuve de développement et du révélateur). Exemple : pour une cuve patterson double spire avec un seul film chargé il faut 300ml de solution. Si on utilise du Ilford Ilfostop comme bain d’arrêt on le dilue généralement en 1+19. Soit 15ml de bain d’arrêt + 285ml d’eau. Pour du vinaigre blanc il faut 2 cuillères à soupe par litre (pas plus sinon cela risque d’endommager votre négatif).
  • Vérifier la température. Il faut qu’elle soit à 20° +/-2°.
  • Une fois votre solution prête et à bonne température, ouvrez votre cuve de développement (ne dévissez pas le couvercle ouvrez seulement le bouchon) et versez la solution de bain d’arrêt.
  • Attendez une trentaine de secondes, vous pouvez retourner quelques fois la cuve.
  • Videz la cuve.

Fixateur :

Le fixateur permet de rendre le film insensible à la lumière et arrête la réaction avec le révélateur.

  • Effectuez le dosage nécessaire (dépend de votre cuve de développement et du révélateur). Exemple : pour une cuve patterson double spire avec un seul film chargé il faut 300ml de solution. Si on utilise du Ilford Rapid Fixer comme fixateur on le dilue généralement en 1+4. Soit 60ml de fixateur + 340ml d’eau.
  • Vérifiez la température. Il faut qu’elle soit à 20° +/-2°.
  • Une fois votre solution prête et à bonne température, ouvrez votre cuve de développement (ne dévissez pas le couvercle ouvrez seulement le bouchon) et versez la solution de fixateur.
  • Retournez votre cuve 4 fois à chaque minute pendant 4 minutes.
  • Videz la cuve.

Rinçage :

Avant dernière étape à ne pas négliger car le rinçage permet la bonne conservation du film.

  • Remplissez votre cuve d’eau.
  • Retournez là 5 fois et videz-la.
  • Remplissez votre cuve d’eau.
  • Retournez là 10 fois et videz-la.
  • Remplissez votre cuve d’eau.
  • Retournez là 20 fois et videz-la.
  • Continuez à laver à l’eau courante (en mettant le robinet dans la cuve par exemple).
  • Le rinçage doit durer au moins 5 minutes.
  • [Facultatif] Dans la dernière eau de rinçage vous pouvez ajouter une goutte d’agent mouillant (pas directement dans la cuve, préparer la solution dans un récipient avant de la verser dans la cuve). Exemple d’agent mouillant : Ilford Ilfotol (se dilue à 1+200 soit 2ml d’agent mouillant pour 1L d’eau). Vous pouvez également utiliser du liquide vaisselle ou rinçage lave-vaisselle (à diluer également). Mélangez doucement sinon cela va mousser (vous pouvez faire tourner l’axe pour mélanger doucement)

Séchage :

Vous pouvez ouvrir la cuve et sortir votre film. Attention : En sortant de la cuve le film est très fragile et peut se rayer très facilement.

  • Vous pouvez essorer votre film avec une essoreuse à film mais prenez garde à ne pas rayer votre film (attention aux poussières qui pourraient être sur votre essoreuse à film).
  •  Accrochez votre film verticalement avec une épingle à linge sur la partie supérieure et une autre au-bas du film avec une pince munie d’une pesée légère.
  • Le film devrait être sec d’ici 2 heures.

J’espère que vous avez tout compris, n’hésitez pas à laisser un commentaire si quelque chose vous échappe.

N.B : Vous pouvez très bien utiliser d’autre produits que ceux d’Ilford. Je n’ai cité que ceux d’Ilford par soucis d’homogénéité. D’autres marques sont très réputées notamment : Foma, Kodak, Tetenal…

Une réflexion au sujet de « Comment développer son film noir et blanc ? »

  1. ◾Accrochez votre film verticalement avec une épingle à linge sur la partie supérieure et une autre au-bas du film avec une pince munie d’une pesée légère !

Laisser un commentaire